MAC VAL – MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN DU VAL-DE-MARNE

Dates

Du 21/09/2019 au 22/09/2019

Description

Le MAC VAL est le premier musée à être exclusivement consacré à l’art contemporain en France. La politique artistique du musée est précisément définie : l’art contemporain en France, et s’exerce dans une perspective de rayonnement afin de proposer la découverte de l’art de notre temps à tous les publics. La rencontre est au cœur du projet du MAC VAL : une collection singulière qui témoigne d’un engagement fort vis-à-vis des habitants et qui participe à l’identité du territoire. Certes l’identité du MAC VAL repose avant tout sur une vision humaniste de la culture. Cette particularité du musée s’inscrit dans le paysage muséal national et international, accompagnant la politique artistique fondée sur un ancrage historique de la collection dans les années cinquante et sa vision prospective : rendre compte de la création d’aujourd’hui par l’enrichissement de la collection d’œuvres existantes et de commandes, d’invitations faites aux artistes. Au cœur du projet du MAC VAL : la constitution, la conservation et la valorisation d’un fond d’art contemporain, témoignant de la richesse du patrimoine vivant. La collection permanente du MAC VAL s’est dotée, au fil des années, d’une personnalité unique et forte rassemblant la création artistique en France des années 1950 à nos jours. Plus de 2500 œuvres la composent avec, parmi elles, des œuvres d’artistes incontournables de la scène artistique tels que Christian Boltanski, Bruno Perrament, Claude Closky, Gina Pane, Annette Messager, Pierre Huyghe… mais aussi des œuvres d’artistes émergents. Pour créer de nouvelles lectures et générer de nouveaux regards au travers de sa collection, le MAC VAL convie également des artistes de façon temporaire à intervenir au sein de chaque nouvel accrochage. Dans le cadre de résidences, ceux-ci sont également invités à regarder et rendre compte du musée, de sa collection, de son environnement.

Labels & classements

  • Atelier
  • Conférence
  • Lecture
  • Projection
  • Spectacle
  • Visite guidée

Types

  • Immatériel

Programme

Week-end du 21 et 22 septembre :
* de 15h00 à 18h00 (Durée : 1 heure) - Découverte des réserves du MAC VAL
Le MAC VAL ouvre exceptionnellement les portes de ses réserves ! Lieu de transit, de repos, voire de réparation des œuvres, les réserves constituent le hors champ du musée, sa partie invisible. Depuis la création du Fonds départemental d’art contemporain en 1982, la collection du musée est régulièrement enrichie et compte actuellement près de 2500 œuvres. C’est dans les murs des réserves que la dynamique du musée puise ses sources et que s’effectue l’essentiel des travaux appliqués à la collection : étude, recherche, inventaire, enregistrement, catalogage, consultation, prêt, restauration, entretien, emballage, prise de vues photographiques, préparation des expositions…

* de 12h00 à 19h00 - L’hospitalité : inscription à l’inventaire du patrimoine mondial immatériel de l'UNESCO
Du quartier de la Chapelle à Paris à Vitry-sur-Seine, le PEROU (Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines) inventorie les indices d’une hospitalité passée, présente, et future, pour mieux repenser une notion de patrimoine qui inclurait les récits de vie, les légendes, les ressources liées aux migrations. Au MAC VAL, le PEROU poursuit sa recherche visant à faire entrer l’hospitalité à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.
Association loi 1901 fondée en septembre 2012, le PEROU est un laboratoire de recherche-action sur la ville hostile conçu pour faire s’articuler action sociale et action architecturale en réponse au péril alentour, et renouveler ainsi savoirs et savoir-faire sur la question. Il se veut être un outil au service de la multitude d’indésirables, communément comptabilisés comme cas sociaux voire ethniques, mais jamais considérés comme habitants à part entière

Samedi 21 septembre :
* 12h00 à 19h00 - Présentation de l’action DIA LOG
Présentation de l’action DIA LOG, résidence d’artistes aux Navigateurs, quartier prioritaire de Choisy-le-Roi en plein renouvellement urbain, menée par la compagnie Paris Concert. Durant plusieurs mois, les habitants ont raconté leur vie, photographié, dessiné, joué pour faire un portrait de leur lieu de vie et envisager ses transformations. Architectes, plasticiens, photographe, vidéastes, metteuse en scène ont produit avec eux, une maquette modulable à grande échelle de leur cité sur laquelle viendront s’inscrire ces témoignages et dans laquelle on pourra déambuler.

* à 15h00 (Durée : 1h30) - Virginie Yassef, atelier du livre d’artiste La Savane
La collection « Livre d’artiste jeunesse » permet aux artistes de la collection du MAC VAL, de déployer leur œuvre à l’attention des enfants de manière singulière. Les artistes invitent les jeunes lecteurs (et leurs familles) à explorer leur univers visuel et poétique à travers des récits parallèles, des chroniques réelles ou imaginaires du monde qui les entoure. Pour ce troisième numéro, Virginie Yassef a prolongé l’adaptation qu’elle a faite pour la scène d’un texte de l’écrivain Ray Bradbury, maître de la littérature d’anticipation.
Née en 1970 à Grasse, Virginie Yassef vit et travaille à Paris. Elle développe un corpus d’œuvres mêlant réalité et fiction et s’appuyant sur différents médias (vidéo, photographie, sculpture, installation, spectacles). Son travail s’inspire d’univers aussi divers que la science-fiction, la paléontologie ou la magie, avec un penchant pour l’étrangeté et le surnaturel.

* à 16h00 (Durée : 1 heure) - Rencontre avec Hugo Aveta, artiste en résidence au MAC VAL
Au cours de sa résidence au MAC VAL, l’artiste argentin Hugo Aveta réalise une œuvre monumentale, au cœur de l’exposition « Persona grata ? », qui questionne à son tour le sujet de l’hospitalité. Cette installation prend la forme d’un grand pont en bois constitué en son centre d’une large faille, révélant tout le paradoxe et le fragile équilibre de cette construction. Le pont est un lien entre deux lieux géographiques, deux peuples, deux cultures ou deux êtres. Symboliquement, il marque un lien aussi bien qu’une rupture entre un état et un autre, il représente la transition et la transformation.
Avec cette œuvre, Hugo Aveta pointe les forces en lutte, les incertitudes, les risques, les échecs, mais aussi les rêves et les espoirs, fragiles, ébranlés, mais toujours debout.

* à 17h00 (Durée : 2 heures) - Projection de The Casting (ensemble), un film de Mélanie Manchot (2019)
Tourné dans l’espace de son exposition monographique au MAC VAL, devenu pour l’occasion un plateau de tournage, le film réunit 10 personnages différents dont le défi est de trouver un moyen de travailler ensemble. En se référant à une histoire du méta-cinéma, The Casting (Ensemble) explore l’espace entre l’exposition et le théâtre, l’individualité et l’effort collectif, l’identité singulière et le corps social. À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, l’œuvre est présentée pour la première fois en public.

Dimanche 22 septembre :

* de 14h00 à 18h00 - Ateliers Jeux d'artistes
Venez jouer avec nous et fabriquer vos propres jeux à tester dans le musée ! Exposition de jeux d’artistes de la collection du centre de documentation, et mini-ateliers pour tous, en continu et en accès libre.

* à 15h00 (Durée : 2h30) - « ORBES », installation chorégraphique de Jordi Gali
Corps, matière, temps, espace et relations sont les maîtres-mot de cette installation chorégraphique constituée de 120 structures de corps où les 5 interprètes sont à la fois matériaux et bâtisseurs. Ces architectures éphémères sont établies d’après un protocole mathématique précis, basé sur le hasard et la symétrie, et sont le résultat d’efforts de traction et compression entre les corps, situations d’équilibre choral composées de déséquilibres individuels. Dans ce contexte toujours renouvelé, les corps s’offrent au regard et déploient leur présence dans le temps, proposant d’ouvrir un espace propice à une multiplicité d’interprétations.

* à 17h30 (Durée : 35 min) - « O BANQUETE », performance d’Ana Pi
Dans « Le Banquet» de 380 avant JC, Platon a engagé un dialogue à propos de « L’Amour », lors d’une fête. Ana Pi en 2019 invite Mylia Mary, sa tante paternelle, à cuisiner ensemble une recette emblématique de la cuisine brésilienne et à discuter de « L’Amour» lors d'une tragédie. L’intimité autour de la cuisine, nourriture et danse servent de prétexte à ces femmes noires pour dialoguer sur le « Brésil » d’aujourd'hui.
« O BANQUETE » proposé ici invite à une réflexion sur les notions d’héritage, d’affect et de résistance. Rappeler des éléments essentiels à la vie, tels que l’aliment, le rythme et l’amour, est un exercice d’une beauté radicale.

Informations spécifiques

  • Zone ville : VITRY-SUR-SEINE

Dates

Description

Le MAC VAL est le premier musée à être exclusivement consacré à l’art contemporain en France. La politique artistique du musée est précisément définie : l’art contemporain en France, et s’exerce dans une perspective de rayonnement afin de proposer la découverte de l’art de notre temps à tous les publics. La rencontre est au cœur du projet du MAC VAL : une collection singulière qui témoigne d’un engagement fort vis-à-vis des habitants et qui participe à l’identité du territoire. Certes l’identité du MAC VAL repose avant tout sur une vision humaniste de la culture. Cette particularité du musée s’inscrit dans le paysage muséal national et international, accompagnant la politique artistique fondée sur un ancrage historique de la collection dans les années cinquante et sa vision prospective : rendre compte de la création d’aujourd’hui par l’enrichissement de la collection d’œuvres existantes et de commandes, d’invitations faites aux artistes. Au cœur du projet du MAC VAL : la constitution, la conservation et la valorisation d’un fond d’art contemporain, témoignant de la richesse du patrimoine vivant. La collection permanente du MAC VAL s’est dotée, au fil des années, d’une personnalité unique et forte rassemblant la création artistique en France des années 1950 à nos jours. Plus de 2500 œuvres la composent avec, parmi elles, des œuvres d’artistes incontournables de la scène artistique tels que Christian Boltanski, Bruno Perrament, Claude Closky, Gina Pane, Annette Messager, Pierre Huyghe… mais aussi des œuvres d’artistes émergents. Pour créer de nouvelles lectures et générer de nouveaux regards au travers de sa collection, le MAC VAL convie également des artistes de façon temporaire à intervenir au sein de chaque nouvel accrochage. Dans le cadre de résidences, ceux-ci sont également invités à regarder et rendre compte du musée, de sa collection, de son environnement.

Labels & classements

  • Atelier
  • Conférence
  • Lecture
  • Projection
  • Spectacle
  • Visite guidée

Types

  • Immatériel

Programme

Week-end du 21 et 22 septembre :
* de 15h00 à 18h00 (Durée : 1 heure) - Découverte des réserves du MAC VAL
Le MAC VAL ouvre exceptionnellement les portes de ses réserves ! Lieu de transit, de repos, voire de réparation des œuvres, les réserves constituent le hors champ du musée, sa partie invisible. Depuis la création du Fonds départemental d’art contemporain en 1982, la collection du musée est régulièrement enrichie et compte actuellement près de 2500 œuvres. C’est dans les murs des réserves que la dynamique du musée puise ses sources et que s’effectue l’essentiel des travaux appliqués à la collection : étude, recherche, inventaire, enregistrement, catalogage, consultation, prêt, restauration, entretien, emballage, prise de vues photographiques, préparation des expositions…

* de 12h00 à 19h00 - L’hospitalité : inscription à l’inventaire du patrimoine mondial immatériel de l'UNESCO
Du quartier de la Chapelle à Paris à Vitry-sur-Seine, le PEROU (Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines) inventorie les indices d’une hospitalité passée, présente, et future, pour mieux repenser une notion de patrimoine qui inclurait les récits de vie, les légendes, les ressources liées aux migrations. Au MAC VAL, le PEROU poursuit sa recherche visant à faire entrer l’hospitalité à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.
Association loi 1901 fondée en septembre 2012, le PEROU est un laboratoire de recherche-action sur la ville hostile conçu pour faire s’articuler action sociale et action architecturale en réponse au péril alentour, et renouveler ainsi savoirs et savoir-faire sur la question. Il se veut être un outil au service de la multitude d’indésirables, communément comptabilisés comme cas sociaux voire ethniques, mais jamais considérés comme habitants à part entière

Samedi 21 septembre :
* 12h00 à 19h00 - Présentation de l’action DIA LOG
Présentation de l’action DIA LOG, résidence d’artistes aux Navigateurs, quartier prioritaire de Choisy-le-Roi en plein renouvellement urbain, menée par la compagnie Paris Concert. Durant plusieurs mois, les habitants ont raconté leur vie, photographié, dessiné, joué pour faire un portrait de leur lieu de vie et envisager ses transformations. Architectes, plasticiens, photographe, vidéastes, metteuse en scène ont produit avec eux, une maquette modulable à grande échelle de leur cité sur laquelle viendront s’inscrire ces témoignages et dans laquelle on pourra déambuler.

* à 15h00 (Durée : 1h30) - Virginie Yassef, atelier du livre d’artiste La Savane
La collection « Livre d’artiste jeunesse » permet aux artistes de la collection du MAC VAL, de déployer leur œuvre à l’attention des enfants de manière singulière. Les artistes invitent les jeunes lecteurs (et leurs familles) à explorer leur univers visuel et poétique à travers des récits parallèles, des chroniques réelles ou imaginaires du monde qui les entoure. Pour ce troisième numéro, Virginie Yassef a prolongé l’adaptation qu’elle a faite pour la scène d’un texte de l’écrivain Ray Bradbury, maître de la littérature d’anticipation.
Née en 1970 à Grasse, Virginie Yassef vit et travaille à Paris. Elle développe un corpus d’œuvres mêlant réalité et fiction et s’appuyant sur différents médias (vidéo, photographie, sculpture, installation, spectacles). Son travail s’inspire d’univers aussi divers que la science-fiction, la paléontologie ou la magie, avec un penchant pour l’étrangeté et le surnaturel.

* à 16h00 (Durée : 1 heure) - Rencontre avec Hugo Aveta, artiste en résidence au MAC VAL
Au cours de sa résidence au MAC VAL, l’artiste argentin Hugo Aveta réalise une œuvre monumentale, au cœur de l’exposition « Persona grata ? », qui questionne à son tour le sujet de l’hospitalité. Cette installation prend la forme d’un grand pont en bois constitué en son centre d’une large faille, révélant tout le paradoxe et le fragile équilibre de cette construction. Le pont est un lien entre deux lieux géographiques, deux peuples, deux cultures ou deux êtres. Symboliquement, il marque un lien aussi bien qu’une rupture entre un état et un autre, il représente la transition et la transformation.
Avec cette œuvre, Hugo Aveta pointe les forces en lutte, les incertitudes, les risques, les échecs, mais aussi les rêves et les espoirs, fragiles, ébranlés, mais toujours debout.

* à 17h00 (Durée : 2 heures) - Projection de The Casting (ensemble), un film de Mélanie Manchot (2019)
Tourné dans l’espace de son exposition monographique au MAC VAL, devenu pour l’occasion un plateau de tournage, le film réunit 10 personnages différents dont le défi est de trouver un moyen de travailler ensemble. En se référant à une histoire du méta-cinéma, The Casting (Ensemble) explore l’espace entre l’exposition et le théâtre, l’individualité et l’effort collectif, l’identité singulière et le corps social. À l’occasion des Journées européennes du patrimoine, l’œuvre est présentée pour la première fois en public.

Dimanche 22 septembre :

* de 14h00 à 18h00 - Ateliers Jeux d'artistes
Venez jouer avec nous et fabriquer vos propres jeux à tester dans le musée ! Exposition de jeux d’artistes de la collection du centre de documentation, et mini-ateliers pour tous, en continu et en accès libre.

* à 15h00 (Durée : 2h30) - « ORBES », installation chorégraphique de Jordi Gali
Corps, matière, temps, espace et relations sont les maîtres-mot de cette installation chorégraphique constituée de 120 structures de corps où les 5 interprètes sont à la fois matériaux et bâtisseurs. Ces architectures éphémères sont établies d’après un protocole mathématique précis, basé sur le hasard et la symétrie, et sont le résultat d’efforts de traction et compression entre les corps, situations d’équilibre choral composées de déséquilibres individuels. Dans ce contexte toujours renouvelé, les corps s’offrent au regard et déploient leur présence dans le temps, proposant d’ouvrir un espace propice à une multiplicité d’interprétations.

* à 17h30 (Durée : 35 min) - « O BANQUETE », performance d’Ana Pi
Dans « Le Banquet» de 380 avant JC, Platon a engagé un dialogue à propos de « L’Amour », lors d’une fête. Ana Pi en 2019 invite Mylia Mary, sa tante paternelle, à cuisiner ensemble une recette emblématique de la cuisine brésilienne et à discuter de « L’Amour» lors d'une tragédie. L’intimité autour de la cuisine, nourriture et danse servent de prétexte à ces femmes noires pour dialoguer sur le « Brésil » d’aujourd'hui.
« O BANQUETE » proposé ici invite à une réflexion sur les notions d’héritage, d’affect et de résistance. Rappeler des éléments essentiels à la vie, tels que l’aliment, le rythme et l’amour, est un exercice d’une beauté radicale.

Informations spécifiques

  • Zone ville : VITRY-SUR-SEINE

Mon itinéraire