Je suis invité aujourd’hui à découvrir la Tégéval, cette coulée verte de 20 kilomètres qui parcourt une partie du Val-de-Marne et dont vous avez peut-être déjà entendu parler. Le tracé encore en phase d’aménagement sera entièrement accessible en 2021. Il s’adresse aux cyclistes, piétons et personnes à mobilité réduite et propose de découvrir à son rythme les points d’intérêt rencontrés en chemin.

C’est à vélo que je vais parcourir l’itinéraire complet. Casque vissé sur la tête et appareil photo en main, je suis fin prêt pour une journée de découvertes.

La Tégéval, une coulée verte de 20 kilomètres

Rendez-vous m’a été donné au métro 8, station Pointe du Lac, d’où nous allons rejoindre le départ de la Tégéval situé à l’île de loisirs de Créteil. Le projet nous est présenté en détails par Gilles Duquenoy, chef de projet de cette liaison verte qui valorise l’environnement. Le tracé relie Créteil à Yerres dans l’Essonne en passant par Valenton, Limeil-Brévannes, Villecresnes, Marolles-en-Brie, Santeny et Mandres-les-Roses en Val-de-Marne. Les déplacements doux sont favorisés le long de la Tégéval et quoi de mieux qu’une découverte à vélo pour en faire l’expérience ?

la Tégéval à Créteil
La Tégéval à l’île de loisirs de Créteil ©CDT94/A. Bertrand

Tout roule sur la Tégéval

Nos premiers coups de pédale se font autour du lac, sur une piste aménagée et sans difficulté. Premier arrêt : un poste d’observation surélevé permet d’apprécier la vue sur le lac de Créteil au loin ainsi que sur l’environnement verdoyant autour de nous. Dès le début, notre guide nous fait remarquer la signalétique disposée le long de la Tégéval et qui nous en apprend davantage sur la faune, la flore et les curiosités à découvrir en chemin.

Poste d'observation sur la Tégéval
Poste d’observation sur la Tégéval ©CDT94/A. Bertrand
Signalétique sur la Tégéval
Signalétique sur la Tégéval ©CDT94/A. Bertrand

Mon groupe reprend la route, et nous arrivons rapidement sur la passerelle emblématique du projet. Longue de 240 mètres, elle est l’œuvre de l’architecte Marc Mimram et permet de franchir une route nationale, pour ensuite rejoindre la commune de Valenton. Stop obligatoire au parc départemental de la Plage Bleue qui se trouve sur notre chemin pour une première pause. Cet îlot de verdure est à la fois un refuge pour la biodiversité et un lieu de loisirs nautiques et sportifs.

Vélo sur la passerelle de la Tégéval
Passerelle de la Tégéval reliant Créteil à Valenton ©CDT94/A. Bertrand

La prochaine étape est la traversée du parc Saint-Martin de Limeil-Brévannes entièrement transformé avec ce projet. C’est d’ailleurs l’une des seules difficultés du tracé : une pente douce à faire sur le vélo… ou à côté, en le poussant. La récompense après cette ascension : une vue dégagée sur ce parc orné d’arbres majestueux et sur le département. On aperçoit d’ailleurs au loin le lac de Créteil, point de départ de notre journée.

Le parc Saint-Martin à Limeil-Brévannes Tégéval
Le parc Saint-Martin à Limeil-Brévannes ©CDT94/A. Bertrand

Une après-midi au cœur de la nature

L’après-midi est consacrée à la seconde partie du tracé, plus nature, et notre arrivée sur le Plateau Briard et ses communes rurales.

La suite du parcours est encore en phase d’aménagement. Nous devons emprunter une courte portion de route bitumée pour atteindre l’entrée du bois de Granville, au cœur du massif de l’Arc Boisé. Difficile d’imaginer que nous sommes si proches de Paris : nous sommes entourés de nature, et j’ai l’impression d’être en pleine campagne. Nous découvrons même des jardins partagés en plein milieu du bois !

La traversée du massif n’est pas encore complètement aménagée mais déjà accessible pour les promeneurs car elle se fait le long d’un chemin existant. Sans le savoir, nous sommes déjà dans la forêt de la Grange, l’un des autres bois du grand massif de l’Arc Boisé.

La Tégéval à Villecresnes
La Tégéval à Villecresnes ©CDT94/A. Bertrand

Le circuit change après notre entrée dans Villecresnes et s’invite sur le tracé du TGV, le long d’une tranchée couverte. Le train à grande vitesse est invisible : il est en fait sous nos pieds, camouflé par cette verdure et la voie de circulation douce. La poursuite de notre journée nous amène à découvrir au loin, au détour d’une trouée dans la végétation, le domaine de Grosbois et son château majestueux. L’un des nombreux points d’intérêt de la Tégéval !

Plateau Briard et chemin des roses

Chemin des roses sur la Tégéval
Le chemin des roses sur la Tégéval ©CDT94/A. Bertrand

La dernière partie du tracé provisoire emprunte le chemin des roses : il s’agit du parcours de l’ancienne ligne de chemin de fer sur laquelle étaient transportées les fleurs vers la capitale. Pendant plusieurs kilomètres, nous pédalons tranquillement et profitons de cette verdure environnante. Des tables de pique-nique disposées le long du chemin invitent à une pause gourmande et détente. A proximité de l’une d’elles, un chemin mène vers le verger du Mont Ezard et ses nombreux arbres fruitiers, niché dans une grande prairie.

Le verger du Mont Ezard sur la Tégéval
Le verger du Mont Ezard sur la Tégéval

Il est 16h30, et notre circuit touche bientôt à sa fin. Nous arrivons à l’ancienne gare de Mandres-les-Roses, vestige de l’ancienne voie ferrée Paris-Bastille, dernière étape du parcours. C’est aujourd’hui la ferme pédagogique de la commune et Guillaume, qui en gère l’exploitation, nous accueille avec des rafraîchissements maison qui sont les bienvenus en cette journée estivale.

Ferme pédagogique de Mandres-les-Roses
Ferme pédagogique de Mandres-les-Roses ©CDT94/A. Bertrand

Mon petit groupe en profite pour échanger ses impressions sur la Tégéval : les avis sont unanimes et l’enthousiasme toujours aussi intense. Les paysages rencontrés sont variés, tout comme les curiosités qui se présentent à nous. Les portions aménagées sont très faciles d’accès et sans grande difficulté pour les cyclistes car une grande partie du circuit est plate. Les piétons y trouveront aussi un terrain idéal pour leurs prochaines balades et randonnées en Val-de-Marne.

Un grand merci aux équipes de la Tégéval pour cette journée-découverte à vélo !

Pour tout savoir sur la Tégéval, découvrez notre article de présentation complète

Le saviez-vous ? De nombreuses visites thématiques et animations sont régulièrement proposées pour découvrir autrement la Tégéval.

Commentaires

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *