Communiqué du 29/04/2020 des présidents de Seine-Saint-Denis Tourisme et de Val-de-Marne Tourisme et Loisirs, Dominique Dellac et Gilles Saint-Gal.

logo Explore Paris

Le secteur du tourisme est très durement touché par la crise sanitaire mondiale du covid-19 et ses conséquences qui affectent toutes les sphères des activités humaines. Au lendemain des annonces d’Edouard Philippe, chacune et chacun s’interroge légitimement et avec inquiétude sur la façon
d’organiser ses prochaines vacances et de traverser l’été avec sa famille sans réelle perspective de
pouvoir quitter son environnement immédiat.

Dans ce contexte, nous avons le plaisir de vous présenter les résultats d’une enquête exclusive menée auprès des 70.000 utilisateurs de notre plateforme exploreparis.com, fruit de la fusion des deux outils de commercialisation des comités départementaux du tourisme de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, précurseurs de longue date en matière de tourisme de proximité.

L’enquête révèle de façon spectaculaire les atouts du grand Paris, et plus largement de la région
parisienne et des départements qui la composent, dans leur grande diversité, pour sortir du
confinement et offrir aux habitants de nos territoires un éventail considérable de visites et balades
urbaines, sources de découverte et riches en surprises.

Alors que la réassurance sanitaire des pratiques touristiques s’annonce incertaine, des centaines
d’acteurs locaux, guides-conférenciers, porteurs de projets, sites plus ou moins connus ont déjà
inventé des produits et des formes de visites qui en eux-mêmes s’avèrent adaptés à ce contexte
particulier, parce que loin des grandes concentrations touristiques. Cet été pour les franciliens,
demain pour les touristes français, et après-demain pour les touristes étrangers en quête
d’authenticité, ce tourisme innovant à l’échelle du grand Paris pourra permettre à la destination Paris de répondre aux attentes des visiteurs et de rajeunir son image.

L’enquête indique également à quel point la distance géographique ou le fait de passer une nuit en
dehors de chez soi ne constituent pas des critères pour juger du caractère touristique d’une activité.
Le tourisme se pense désormais aussi dans la proximité, dans la curiosité pour l’expérimentation
écologique, dans le goût pour l’art de la rue, pour les couleurs cosmopolites de nos quartiers, pour la
nature en ville, pour les voies d’eau et leurs berges, pour l’ouverture aux autres. Ainsi, ce tourisme à échelle humaine s’affirme probablement comme une clé essentielle permettant d’aborder la période délicate de relance du secteur touristique pour les mois qui viennent.

Les comités départementaux du tourisme de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne accompagneront au plus près l’ensemble des acteurs locaux du tourisme, pour les aider à relancer leurs activités au service des habitants et des touristes, dans les conditions qui seront permises par la situation.

Nous savons maintenant que le modèle du développement touristique sera remis en cause et que
c’est une autre façon de voyager et de visiter, plus proche des territoires et des habitants qui
constituera demain le moteur de la reprise de l’activité. En œuvrant depuis longtemps au développement du tourisme de proximité, du tourisme durable et d’un tourisme porteur de sens et de valeurs, nos territoires de banlieue ont non seulement innové, mais également apporté la preuve que loin de l’hyper-centre parisien, à une enjambée de métro ou de RER, l’insolite peut frapper à la porte et permettre de formidables découvertes.

Retrouvez le détail des différents résultats de l’enquête menée par la plateforme ExploreParis.