ARCHIPEL MEDITERRANEES au Théâtre d’Ivry Antoine Vitez

Dates

Du 09/11/2017 au 11/11/2017

Description

Le Théâtre d'Ivry Antoine Vitez se veut plus que jamais hospitalier, ouvert au croisement des langages, des musiques, des poétiques venues d’autres rives. Trois soirées sont proposées les 9/10 et 11 Novembre 2017 à 20h.

Comme l’an passé, les temps artistiques seront entrecroisés de débats et de moments de pure convivialité, pour mieux apprécier la rencontre avec les invités du moment.

Horaires

20h

Labels & classements

  • Culture

Types

  • Spectacles et cinéma

Programme

Jeudi 9 novembre à 20h, TRIUMVIRUS
« Cette création répond à une urgence, celle d’une impuissance accablée qui demande sa transformation », écrit Nina Villanova. Elle s’attaque à forte partie : l’idéologie de la crise permanente, au travers de l’austérité massive qui a été imposée à la Grèce. Mais ce théâtre politique refuse la forme documentaire pour tirer les fils du sujet par le biais d’une fiction : un médecin décide de rendre une patiente gravement malade, sous la menace d’une
crise aigüe prochaine. La métaphore est claire, mais comment la patiente va-t-elle réagir, et pourra-t-elle ébranler les certitudes du médecin ?
Une radiographie de notre époque, et une tentative de trouver les anticorps aux maux (et mots) chroniques de notre temps.

Vendredi 10 novembre à 20h, OULED JELLABA
Dans ce solo, Rochdi Belgasmi ressuscite le Tunis populaire et festif des années 20, ses chanteurs de cabaret, saltimbanques et danseurs travestis. Les femmes n’ayant pas le droit de danser en public, les hommes s’emparaient des codes et des gestuelles féminins. Et la culture populaire encensait ces figures transgressives, à l’image de Ouled Jellaba, alors très sollicité par le public de la Médina. La libération des femmes, leur accès à l’espace public et aux scènes, a marginalisé et exclu ces danseurs, devenus réprouvés et éloignés des lieux qu’ils avaient animés.
Au travers de cet étonnant personnage de danseur, jongleur, chanteur, le chorégraphe-interprète interroge les tabous liés au genre dans la danse et la société tunisienne.

Samedi 11 novembre à 20h, CORPS EN DESORDRE - danse et débats (entrée libre sur réservation) :
Depuis 2015, Archipel Méditerranées a mis en place des stages croisés, en France et en Tunisie. Un groupe de jeunes danseurs en est issu. Ils ont travaillé sous le regard de Sébastien Lefrançois en s’immergeant dans des lieux aussi différents qu’insolites : une friche, une école, un syndicat de défense des travailleurs, la rue.
Ils nous restituent ce travail au travers d’une courte pièce, qui sera mise en débat avec des universitaires, compagnons de route et complices d’Archipel.

Informations spécifiques

  • Zone ville : IVRY-SUR-SEINE

Tarifs

Tarif Min. Max.
Gratuit

le 11 novembre sur réservation

Tarif de base

les 9 et 10 novembre

0€ 10€